Vélo en montagne : tous nos conseils pour les débutants !

Lorsque vous vous adonnez au vélo de montagne pour la première fois, vous serez surpris de constater les différents terrains sur lesquels vous allez rouler. C’est une expérience à la fois éprouvante, terrifiante, mais tellement gratifiante et divertissante. Voici quelques conseils pour débuter.

Se concentrer sur le parcours et non les obstacles

Lorsque vous faites du vélo en montagne pour la première fois, vous serez tentés de vous concentrer sur les obstacles au lieu de vous concentrer sur le parcours, mais plus vous vous focaliserez sur un obstacle et plus vos chances de heurter cet obstacle seront élevées. L’une des premières règles dans ce sport est de toujours garder un œil sur son objectif en ne perdant pas la route du regard. Vous devez essayer de voir le plus loin possible en ne vous concentrant que sur les obstacles qui se trouvent devant vos yeux.

Comment aborder les terrains difficiles ?

Une première expérience en vélo en montagne peut être stressante et effrayante surtout face à un terrain difficile. Le premier réflexe des débutants dans ce genre de situation est de se cramponner à leur vélo pour ne pas tomber, causant ainsi au corps de se crisper. Il ne faut pas oublier que le rôle du vélo est de rouler sur ces terrains. Pour ce faire, il faut lui laisser de l’espace et la liberté de se mouvoir. Mettez de la distance entre le vélo et votre corps : courbez légèrement les bras, écartez les jambes et soulevez les fesses quand vous roulez sur des obstacles. Tôt ou tard, vous ferez face à des changements de terrain extrêmes : les pentes et les montées. Dans les deux cas, il est important de jouer avec votre poids. Face à une pente, il est conseillé d’aller vers la direction opposée et de transférer votre poids vers la roue arrière, face à une montée, il est préférable de tout concentrer vers la tête du vélo.

Savoir tomber

Les chutes sont inévitables lorsque vous faites du vélo en montagne. Dans la majorité des cas, ce n’est rien de bien grave, mais il est important de se munir d’une trousse de secours et des outils. Le premier réflexe d’une personne, lorsqu’elle fait une chute à vélo, c’est de tendre les bras pour amortir la chute. C’est malheureusement un geste à éviter, car il pourrait résulter par des poignets, des mains ou des coudes cassés. La meilleure option est de garder les bras près du corps et d’utiliser d’autres parties du corps comme les fesses et la hanche pour absorber l’impact. Il est aussi primordial de se protéger la tête dans ce genre d’accident. Le mieux, c’est d’utiliser les bras pour se protéger le visage et de garder le menton tout près de la poitrine pour éviter l’impact avec le sol.

Quelles sont les plus belles pistes cyclables de France ?
Comment s’équiper pour partir en voyage à vélo ?