Voyager à vélo, combien ça coûte ?

La majorité des foyers décident de renforcer les gestes barrières face aux revirements des cas positifs recensés un peu partout en France. Bon nombre de personnes vont chercher de quoi s’occuper à la maison pour les derniers trimestres à venir. Mais pour les écologistes audacieux, c’est l’occasion idéale de parcourir le monde en vélo.

Des budgets de voyages différents selon les motivations

Cette année 2020 a permis à tout un chacun de se remettre en question face aux incertitudes, aux difficultés et surtout à la mort. Le fait de changer complètement une méthode de vie permet d’apporter une prise de recul global à propos de l’humanité. Le choix de quitter les habitudes quotidiennes pour voyager en vélo est déjà un exemple concret de cette prise de conscience. Tous les cyclistes « globe-trotteurs » disposent d’un prix d’un voyage en vélo différents pour les destinations. Certains sprinteurs arrivent à économiser 1 euro par jour, tandis que d’autres ont un plafond de 100 euros grâce au financement de plusieurs sponsors. D’autres facteurs caractérisent cette énorme différence dans les coûts des déplacements à vélo. Tout dépend de la motivation de chacun sur le voyage. Certains se considèrent comme des touristes à vélo tandis que d’autres prennent chaque itinéraire comme un circuit de la tour de France.

15 euros par jours pour une durée d’un mois

Selon les informations recueillies auprès des adeptes du voyage à vélo, il est possible de budgétiser le voyage. Le voyage entre la France et l’Amérique par exemple peut coûter 500 € par mois. Ce budget représente environ 15 € par jour tout au long de la destination. Les frais quotidiens comprennent la nourriture, l’hébergement et les coûts d’entretien du vélo. Il faut également réserver quelques euros supplémentaires pour les frais médicaux et toutes autres dépenses imprévues. Certes il n’est pas évident de maintenir les 15 euros par jour au départ. Pour mieux gérer le prix d’un voyage en vélo, il est important de stabiliser les dépenses pendant la première semaine de déplacement. La règle est simple, plus le budget est bas, plus le touriste à vélo devra faire preuve de créativité pour réduire les dépenses. La plupart des hôtels et restaurants interdisent l’hébergement des touristes à vélo. Avec un budget journalier restreint, le coureur devra se débrouiller pour camper dans la nature ou embarquer suffisamment d’eau pour faire la douche.

Une épreuve de « Pékin express » personnalisée

Le fait de parcourir le monde à vélo est un moyen économique de découvrir de nouveaux endroits. En effet, il est possible de faire le tour du monde à vélo. C’est l’option de déplacement le moins cher parmi d’autres. Avec une bicyclette, il n’est pas nécessaire de dépenser beaucoup d’argent pour les itinéraires, les auberges et évidements pour les transports coûteux. Souvent, le cycliste est obligé de s’abriter sous un toit face à de fortes tempêtes tropicales. Face à une situation pareille, il est hors de question de louer une maison d’hôte avec une facture exorbitante. Pour visiter d’autre continent à vélo, chaque jour devra ressembler à un tour. Il est important de bien gérer le prix d’un voyage en vélo pour ne pas être coincé dans les endroits les plus reculés au monde.

Quelles sont les plus belles pistes cyclables de France ?
Comment s’équiper pour partir en voyage à vélo ?